décembre 09, 2005

21-Monsanto, le racket sur la confédération paysanne

La nouvelle arme de ces firmes de racket sur le vivant mais pire de sa destruction, est de se servir de la "justice" pour entraver les actions de nombreux consommateurs inquiets en détruisant financièrement les associations qui luttent pour que l'on obtienne la vérité sur les aliments empoisonnés qu'ils nous refilent à notre insu.

Du berceau en passant par l'hopital, des scientifiques inconscients et irresponsables, sous couvert de bienfaits de l'humanité cherchent à contrôler l'alimentation des individus en surveillant leurs courbes de bénéfices financiers, en laissant aux autres notamment aux générations futures le soin de gérer les autres dividendes de destruction écologiques, humaines, l'apparition d'autres maladies.

Je vous avais déja fait un résumé d'un excellent documentaire diffusé par ARTE sur le soja transgénique en Argentine qui y sème Famine, mort et désolation.

Un autre blog article publié dans l'Ecologiste montrait comment Monsanto avec l'appui d'hommes politiques des gouvernement bUSH mettaient en place des lois pour racketer les paysans contaminés par les transgènes brevetés de cette société.

Enfin, les amis suisses ont voté par reférendum et pour cinq ans le refus de voir des OGM dans leur alimentation.

Quelques idées reçus:

NON, les OGM ne vont pas enrayer la fain dans le monde: Il faut savoir que la production alimentaire mondiale est de plus de deux fois ce que tous les êtres humains peuvent manger. Seulement elle est réservée à 2O% de la popualtion du globe. Par analogie, plusieurs pays comme l'Inde, le Brésil, l'Afrique du Sud ont sorti des médicaments pour lutter contre Le SIDA et se sont vus confrontés aux arsenaux juridiques des firmes américaines qui comercialisent à prix exhorbitants ces medicaments. Autant dire que même si c'était une solution contre la fain dans le monde, CE QUI EST LOIN D'ETRE LE CAS, elle ne bénéficierai pas aux plus démunis.

Nos super héros des labos avaient préparé leurs supers calculs savants et imparables sur l'innocuité d'un insecticide introduit directement dans les plantes. Résultat,Il y a une hécatombe très inquiétante des abeilles.

NON, les OGM ne sont pas inoffensifs. Ce sont de véritables bombes de maladies qui sont mis dans nos assiettes. Le gouvernement français a demandé à la commission européenne d'interdire la publication de résultats scientifiques inquiétants sur les OGM afin de préserver les intérèts économiques des firmes d' antibio"technologies".

Ne pas vouloir des OGM, cela ne veut pas dire être contre le progrès.


LES OGM NE SONT PAS UN PROGRES.

Il s'agit pour des individus ne respectant qu'une seule logique, l'argent, de FABRIQUER à peu de frais notre nourriture car pour eux le temps de pousse est un temps de pertes d'argent.

Leur logique: finir par fabriquer à peu de frais de la "bouffe " car les gens mangeront toujours.


Pour LES FINANCIERS, ça s'appelle des POSITIONS VACHE A LAIT, personne n'arrête de manger. Donc sur leur petit tableau, ils savent que les produits ALIMENTATION ne pourront jamais descendre en terme de chiffres d'affaires.


Aujourd'hui, il suffit de mettre du poison dans une plante pour dire qu'elle vous appartient. Surtout, il y a une manipulation de la barrière d'espèces. Un exemple: pendant des années, on nous a seriné que manger de la viande contenant de la vache folle ne mettait pas notre santé en danger. Jusqu'au jour où plusieurs journalistes ont révélé une contamination massive du bétail et que des cas de la maladie de Creutzfeld-Jacob sont apparus au grand jour.

La confédération paysanne dont les compte viennent d'être bloqués par décision de justice, autant dire un arrêt de mort, a sorti un dossier sur MONSANTO.


Morceaux choisis:


Ce brevet surnommé Terminator et déposé en 1987 par le ministère de
l'agriculture américain et par la firme Delta & Pine Land co
(aujourd'hui sous le contrôle de Monsanto), avait pour fonction de
libérer dans la plante à maturité, une toxine permettant de rendre
stérile ses graines, obligeant ainsi les agriculteurs à racheter chaque
année de nouvelles semences. Pour faire face à la pression de
l'opinion publique, Monsanto a préféré renoncer en octobre 99 à
commercialiser sa technologie. Mais d'autres technologies dérivées et
brevets de ce type sont toujours à l'étude comme le traitor, où la
semence fertile aura besoin de produits chimiques pour développer
certaines caractéristiques (rendement, résistance….).



En prime:
les manipulations génétiques induisent des changements dans le fonctionnement des plantes et provoquer la synthèse de nouveaux composés toxiques dans l'alimentation ainsi que la dissémination à grande échelle de gènes de résistance à des antibiotiques (tel que : ampicilline) couramment utilisés en santé humaine et animale. De plus, les contrôles de toxicité ou les tests d'allergie sur les aliments issus d'OGM sont le plus souvent incomplets, voire inexistants.


Et maintenant, place au dossier de la confédération paysanne.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home