septembre 16, 2005

6-La saponaire

Je me suis offert cet ouvrage:

de Josephine Fairley. 1oo recettes à fabriquer soi même en un tour de main aux éditions Marabout.

Une des plantes citées dans ce livre est: la saponaire officinale, de son nom latin, saponaria officinalis.

Elle se trouve dans les lieux incultes et les talus.

Elle peut se cultiver au jardin. C'est une plante vivace appartenant à la famille des cariophyllées. (Famille de plantes dicotylédones à feuilles opposées et de tiges renflées comportant des noeuds, telles que l'oeuillet, la saponaire,... -Larousse-).

La famille des saponaires est, par ailleurs, composée de nombreuses autres espèces.

La particularité de la saponaire est qu'elle contient de la saponine qui a pour effet de mousser dans l'eau. Cependant, il ne faut pas s'attendre à obtenir l'effet mousse des savons et shampoings classiques dans lesquels les fabricants rajoutent des produits chimiques, synthétiques et artificielles pour provoquer beaucoup plus de mousse.


Comme, j'ai l'intention d'en acquérir et de fabriquer mes shampoings moi même, j'ai donc récupéré cette recette:

2 cuillerées à soupe de racine de saponaire fraîche et écrasée
ou une cuillerée à soupe de racine de saponaire séchée écrasée
2 cuillerées à soupe d'herbes aromatiques (plantes apréciées de tout type de cheveu: fleur de sureau, fenouiil, prèle, ortie et romarin).
5 gouttes d'huiles essentielles (de lavande ou bien, pour les états pelliculeux, de sauge ou de romarin)
1,5 litres d'eau du robinet filtrée, d'eau minérale ou de pluie.

Mettre la racine de saponaire et les plantes dans une casserole et y verser l'eau. Porter à ébullition. Couvrir et laisser frémir 2O à 25 minutes. Retirer du feu et laisser refroidir complètement, puis filtrer en plaçant une étamine ou du papier absorbant dans une passoire. Presser les plantes pour en extraire tous les bienfaits. Ajouter les huiles essentielles, goutte à goutte. Transvaser la préparation dans un flacon en verre stérilisée, secouer-le et ranger le à un emplacement frais et sec, à l'abri de la lumière.

A chaque shampoing, utliser environ 2OO ml de produit.

Voici la technique à utliser : Mouiller les cheveux, puis verser le liquide dans la paume de vos mains et appliquer sur le cheveu en massant jusqu'à ce que la chevelure soit légèrement mousseuse. Rincer soigneusement et renouveller l'opération si nécéssaire. On peut terminer le dernier rinçage avec une infusion d'herbes aromatiques (par exemple les mêmes plantes utlisées dans la préparation de la saponaire).

Concernant la conservation de ce shampoing fait maison, je dois avouer qu'elle n'est pas très longue: Une semaine au réfrigérateur.

Voici une variante pour les cheveux très secs: rajouter au shampoing à base de saponaire, de l'oleïne de karité et utliser du citron comme émulsifiaint. Pas encore testé mais dès l'élaboration du shampoing, je vous mettrais résultats et photos à l'appui.


Image de la saponaire

6 Comments:

At mer. sept. 14, 08:14:00 AM 2005, Anonymous Bouquetdebamboo said...

où vas tu trouver la saponaire ? ca s'achete ?

 
At jeu. sept. 15, 11:25:00 AM 2005, Blogger Fleur de Vanille said...

oups, bonne question. Justement, je cherche encore de la bonne saponnaire. Le salon Vivez Nature de la villette sera l'occasion de se renseigner, je pense. :))

 
At ven. sept. 16, 01:27:00 AM 2005, Anonymous Hooly said...

On trouve de la saponnaire en herboristerie, je pense effectivement qu'il y en aura Vivez Nature...
Les pharmaciens peuvent normalement en commander sur demande.

 
At ven. sept. 16, 04:07:00 AM 2005, Anonymous fleurdevanille said...

Oui Hooly, c'est ce que je pensais aussi. merci pour la précision. Par contre, je reste réservée en pharmacie, les herbes pouvant semble t'il être irradiées. :((

 
At ven. sept. 16, 06:15:00 AM 2005, Anonymous Hooly said...

Irradiées ou traitées...C'est pour ça que je péfère les herboristes bio. Il y en avait un bien la dernière fois à Vivez Nature, j'espère le retrouver. Sinon, l'Herboristerie du Palais Royal sera sûrement là...

 
At mer. avr. 19, 11:38:00 PM 2006, Anonymous nathhus said...

pour celles qui ont la chance d'habiter la campagne ou de pouvoir s'y rendre de temps en temps, la saponaire pousse de manière sauvage souvent près de l'eau; on peut récolter les feuilles , quelques racines ( mais pas trop, pour pouvoir la retrouver chaque année) et les faire sèchées de manière à avoir son stock de l'année.

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home